Zoom sur... Noragami

Description

Titre :
Noragami
Auteur ;
Adachitoka
Maison d’édition :
Pika
Serie :
En cours
Tome sorti :
 20
Genre :
Shonen / action, fantastique, surnaturel
Thème :
Dieux/déesse, Combat, monstre
Prix à l’unité :
 12.10 CHF / 7.20 euro


De quoi ça parle ?

Résumé du tome 1
« Enchanté ! Je suis Yato, le dieu à votre service ! » Rencontrer un dieu, c'est possible ? Si vous appelez ce numéro, Yato, dieu mineur sans temple, vous apparaîtra ! Pour seulement 5 yens, il exaucera votre vœu ! Mais loin de l'image divine, ce dieu-là, orgueilleux et égoïste est insupportable ! Hiyori, une jeune lycéenne, va l'apprendre à ses dépens ! Alors qu'elle lui sauve la vie, elle se fait renverser par un bus. Devenue un esprit vagabond, son âme quitte son corps inopinément lui permettant de voir les créatures qui vivent entre le monde des vivants et celui des morts ! Coincée avec Yato jusqu'à ce qu'il trouve un moyen de lui rendre son aspect originel, Hiyori le suit dans toutes ses galères et son ascension vers le culte suprême… »


Je ne sais pas vous, mais moi quand j’ai lu le résumé du tome 1, je m’attendais à un manga plutôt calme avec des petits combats et de l’amusement… Il n’en est rien !
On découvre vite que les personnages principaux ont chacun un lourd passé, les enjeux de leur combat ce n’est quand même pas rien et le tout avec des rires et des sentiments profonds.


J’ai attiré votre attention ? alors vous me suivez, on fait un zoom sur l’histoire ? Allons-y !



L'histoire 

Alors on va regarder tout ça de la plus simple des manières pour éviter tous spoils. Tous se passe au Japon donc on est dans une mythologie japonaise.

On va suivre Yato un dieu mineur dit malfaisant, on n’apprend pas toute suite qu’il est malfaisant mais assez vite pour vous le dire.
A côté on a Hiyori Iki, lycéenne humaine... Enfin presque, Hiyori est une hanyö, personne mi-humain mi-surnaturel. Elle peut donc voir les être surnaturels et les divinités comme Yato. Elle va rencontrer Yato en lui « sauvant la vie ». Ou pas^^
 Et oui, on se doute bien que les divinités ne résident pas sur le même plan physique que nous, donc même si quelque chose de physique «  blesse » un divinité, ça lui fait rien.

Il faut aussi savoir que les divinités combattent les Ayakashi  (monstre créé a partir des mauvais sentiments des gens ) avec des shinki, c’est des fantômes qui n’ont pas encore rejoins le paradis (même si c’est un peu plus complexe que ça au Japon) et qui, après avoir reçu un nom de leur nouveau maître (la divinités qu'ils vont devoir sérvir) se change en objet (arme, moyen de transport ou  encore objet du quotidien ).

Au fil de l’histoire, on va aussi découvrir différente divinité japonaise comme Bishamonten, Ebisu, Tenjin,  Takemikazuchi, Izanami ou encore Amaterasu. Petite préscicion à droite^^


une Petite description s'impose

Bishamonten : Au Japon le shinto populaire le considère comme un des trois kamis (esprit ou dieux) de la guerre (san senjin), aussi appelé Tamon ten. Dans le groupe des sept dieux du bonheur, on lui prête la faculté d'apporter le succès.
Roi protecteur au nord ou Gardien du Nord, ce défenseur de la loi bouddhique est représenté en armure tenant une pagode (reliquaire) dans sa main droite, et dans sa main gauche un bâton surmonté d'un joyau, une lance ou un trident.

 (dans le manga, c’est pas un dieu mais une déesse^^)

Ebisu : Cette divinité serait un kami ou un héros de l’ancien temps. On dit aussi qu’il aurait été le troisième fils d’Izanagi et d’Izanami et qu'il serait l’ancêtre du peuple japonais. Il est traditionnellement associé à Daikokuten, le dieu de la Fortune. C’est la divinité japonaise des pêcheurs, des marchandas et de la prospérité.

Izanami : est à la fois la déesse de la création et de la mort et la première femme du dieu Izanagi.
Si vous voulez en savoir plus sur Izanagi et Izanami, je vous recommande de faire des recherches sur l’histoire du japon et la mythologie japonaise.
Leur histoire étant complexe je ne vais pas rentrer dans les détails ici. Il faut juste savoir que c’est eux deux qui on crée le Japon.

Tenjin : est le dieu des lettres et des études dans le shintoïsme. Son nom signifie dieu du ciel. Les étudiants sont nombreux à venir le solliciter en période d'examens.

Takemikazushi : ou Dieu tonnerre, est considéré comme le dieu du tonnerre et le « dieu épée ». Il a également pris part à ce qui est considéré comme la première compétition de sumo mentionnée dans la mythologie.

Amaterasu : est, dans le shintoïsme, la déesse du Soleil. Tous les empereurs japonais l'auraient comme ancêtre. Elle aurait introduit la riziculture, la culture du blé et les vers à soie. C’est même elle qui est représentée sur le drapeau japonais, sous une forme de soleil. Elle est aussi appelée « Amaterasu-sume-okami, littéralement « grand kami impérial illuminant le ciel », signifiant son lien avec les empereurs du Japon.
Tous comme Izanami et Izanagi, l’histoire d’Amatreasu est très longue, n’hésitez pas à faire d’autre recherche pour en savoir plus.
 
Toutes ces informations sont tirées de Wikipédia.

Pourquoi lire cette série  ?

-  Même si c’est du fantastique, on découvre pas mal de chose sur la mythologie japonaise et c’est super pour les personnes que  cela intéresse.


-   De l’action, des combats, de l’amitié et une intrigue qui évolue toujours de la meilleure manière possible.


-  On aime les mangas qui sont bien dessiner et qui sont bien écrit, ce manga en fait partie à 10'000%

Des bémols ?

 Le seul bémol c’est que certain tome sert de transition et cela peut freiner certaine personne à continuer la série. Mais ce qui suit, en principe, vous fait très vite oublier l’attente^^

pour finir :

Je vous conseille cette série a  100% ! Certes c’est une série en cours mais on y apprend plein de chose, les combat sont top, l’histoire est géniale et les personnages sont hyper attachants.

Le tome 20 vient de sortir et personnellement j'attend avec impatiente le tome 21 ^^
 
Voila j’espère vous avoir donner envie de lire cette série ou au moins d’avoir titier votre intérêt. A bientôt


© Copyright Océane Cochet. Tous droits réservés.